fbpx

Ils souhaitent démarrer une entreprise d’excursion sur le fleuve St-Laurent en yacht. Vue la saison estivale courte au Québec, elle allonge sa période d’activité en opérant au Mexique. Donc ils achètent le yacht et complètent tous les cours sur la sécurité nautique. Quelques mois plus tard, le bateau, qui est au Mexique, a besoin de réparation et encore personne ne s’est présenté pour avoir son excursion à Montréal ni au Mexique. Le couple décide de partir en Floride pour faire les réparations et pour une troisième fois, faire les cours sur la sécurité nautique de l’État de Floride. Un bon en avant, elle réclame une perte fiscale et ne paye pas d’impôt en 5 ans. La perte fiscale est évaluée à 500 000. Le fisc s’intéresser à son dossier et veulent connaître la nature des pertes fiscale de 100 000 $ par année.

Pour considérer ses pertes comme des pertes fiscales, il faut que le projet ait des chances de générer des revenus. Le vérificateur refuse sa version de l’histoire et LA question qu’on se pose : a-t-elle droit au remboursement ou non ?

Lorsque vous partez en affaires, c’est normal de perdre de l’argent sur 1 ou 2 ans. Sur 5 ans de perte fiscale, c’est à se demander le niveau d’expertise de la personne à comprendre le domaine nautique, si un plan d’affaires avait été fait et si on prévoyait faire des revenus réels ou simplement profiter d’un voyage à la mer gratuitement.

Un conseil pour tous les entrepreneurs et les personnes ayant des grands rêves, avant de partir en affaires, faites vos devoirs. Étudiez le marché, faites des pronostics, trempez-vous un peu pour connaître dans quoi vous vous embarquez et éviter de perdre près de 500 000 $ en 5 ans !

Les solutions que nous avons élaborées pour cette personne sont soit d’aller en opposition ou de faire une proposition aux consommateurs. On ne peut pas toujours déclarer une perte en perte fiscale parce que vous avez perdu de l’argent. Il y a des règles à suivre.

Dans tous les cas, que vous soyez salarié, travailleur autonome ou entrepreneur, renseignez-vous sur votre situation de travail auprès d’un expert !